Voici tout ce qui change le 1er octobre

Pixabay

Assouplissement du port du masque et Covid Safe Ticket à Bruxelles

Plusieurs mesures visant à lutter contre propagation du covid seront assouplies à partir du 1er octobre. Le dernier Comité de concertation a décidé d’établir un socle fédéral, les Régions disposant de la possibilité d’édicter des règles plus strictes.

Selon ce socle fédéral, le port du masque par les plus de 12 ans ne restera plus obligatoire que dans les transports en commun, les gares et les aéroports, les établissements de soins, les professions de contact et lors d’événements rassemblant plus de 500 personnes à l’intérieur. Il pourra donc être enlevé notamment dans l’horeca. A Bruxelles toutefois, les règles actuelles resteront en vigueur.

Dans la capitale, le Covid Safe Ticket (CST) entrera en vigueur pour toute personne âgée de plus de 16 ans si elle veut se rendre au restaurant, en discothèque, dans un centre sportif ou de fitness, aux foires, congrès et aux activités du secteur culturel. Un vote est attendu en séance plénière du parlement régional le 30 septembre. La limite d’âge sera fixée à 12 ans pour participer à des événements fort fréquentés ou entrer dans un centre de soins. Les personnes non vaccinées, ou pour qui la vaccination n’est pas encore effective (un délai de deux semaines est nécessaire), devront dès lors être en mesure de présenter un test négatif, l’une des conditions d’obtention du CST. En Wallonie, ce pass sanitaire sera introduit dans le courant du mois d’octobre.

À partir du 1er octobre, les discothèques pourront donc rouvrir leurs portes, à condition d’utiliser le CST et d’assurer une qualité de l’air et une ventilation suffisantes. Il sera à nouveau permis de danser dans les cafés.

Prolongation de cinq mesures de soutien corona

Le gouvernement fédéral a décidé de prolonger d’un trimestre et de manière ciblée une partie des mesures de soutien économique corona en vigueur en Belgique.

A partir du 1er octobre, cinq mesures seront prolongées pour la durée du 4e trimestre 2021. Pour les salariés, le chômage temporaire pour force majeure pour l’ensemble des secteurs est prolongé et pour les indépendants, le droit-passerelle simple de crise est prolongé pour l’ensemble des secteurs à partir d’une perte de 65% du chiffre d’affaires. Le double droit-passerelle disparaît.

En outre, une prime mensuelle de 25 euros pour les bénéficiaires du revenu d’intégration, d’une Grapa ou d’une allocation de remplacement de revenus (ARR) sera octroyée. Celle-ci était jusqu’à présent de 50 euros.

Un soutien financier aux opérateurs du rail (personnes et fret) est également prévu ainsi que le maintien du taux de TVA à 6 % sur le gel hydroalcoolique et les masques.

Fin de la TVA réduite à 6% dans l’horeca

Le taux de TVA temporairement rabaissé à 6% dans l’horeca ne sera pas prolongé au-delà du 30 septembre, a indiqué le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem.

Le taux réduit de TVA à 6% avait été introduit en mai par le fédéral pour la vente sur place de boissons ainsi que les services de restaurant et catering. Cette mesure temporaire entrait dans le cadre des aides corona pour aider financièrement l’horeca à l’occasion de sa réouverture.

La mesure était annoncée comme valable jusqu’au 30 septembre inclus. Dès ce 1er octobre, les prestations horeca retrouveront dès lors leur imposition d’avant la crise sanitaire, soit 12% sur la nourriture et 21% sur les boissons.

Pass sanitaire obligatoire pour accéder au Vatican à partir d’octobre

Le pass sanitaire sera obligatoire pour accéder au Vatican dès le 1er octobre.

C’est le pape François en personne qui «a demandé» que cette ordonnance soit émise afin d’adopter toutes les mesures nécessaires pour prévenir, contrôler et affronter la crise sanitaire.

La seule exception tolérée concerne «les personnes participant à des célébrations liturgiques durant le temps strictement nécessaire au déroulement du rite».

Les opérations de contrôle auprès des citoyens, des résidents et du personnel du Vatican ainsi que des visiteurs étrangers seront assurées par la gendarmerie vaticane.

Un passeport désormais nécessaire pour passer la Manche

Dès le 1er octobre 2021, les citoyens de l’Union européenne (UE) qui veulent voyager vers le Royaume-Uni auront besoin d’un passeport pour y entrer. La carte d’identité ne suffira plus, Londres estimant que ce document n’est pas suffisamment sûr.

Le règlement exigeant un passeport vaut pour les citoyens des pays de l’UE mais aussi pour les Suisses, les Norvégiens, les Islandais et les habitants du Liechtenstein.

Cette mesure fait partie des nouvelles procédures de gestion des frontières mises au point par les Britanniques.

Les pharmaciens autorisés à prescrire le vaccin antigrippal à tous ceux qui le souhaitent

Dès le 1er octobre, les pharmaciens seront autorisés à prescrire le vaccin contre la grippe à toute personne qui le souhaite.

L’année passée, ils ne pouvaient prescrire ce vaccin qu’aux personnes âgées de 50 ans et plus. Leur public s’en trouve ainsi élargi.

Les pharmaciens pourront appliquer le tiers payant (mécanisme qui permet au patient de payer au dispensateur de soins uniquement la part des frais à sa charge) à tous les groupes cibles, y compris les personnes à risque, les travailleurs de la santé et les personnes de plus de 50 ans.

Cette mesure, qui raccourcit le trajet des patients et permet d’augmenter la couverture vaccinale, sera évaluée par l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) après la campagne de vaccination contre la grippe et pourra être prolongée en fonction des résultats.

A noter qu’il ne devrait pas y avoir de pénurie de vaccins cette année, selon l’Association pharmaceutique belge (APB). En effet 3,8 millions de doses vont être acheminées prochainement vers les officines, soit 900.000 de plus que l’année dernière.