Non, Jamiroquai n’a pas attaqué le Capitole !

Jay Kay, chanteur du groupe Jamiroquai, s’est retrouvé malgré lui mêlé à l’invasion du Capitole à Washington par des supporters de Donald Trump. De nombreux internautes ont cru reconnaitre l’artiste britannique sur les images. Il s’agissait en fait de Jake Angeli, un militant de Donald Trump.

L’interprète de Little L a réagi ce jeudi par le biais d’une vidéo publiée sur Twitter:

“Bonjour, le monde! Certains d’entre vous pensent peut-être m’avoir vu à Washington hier soir, mais je n’étais pas avec tous ces cinglés”, plaisante-t-il. En légende, il fait référence à la tenue qui lui a valu des comparaisons: “J’adore la coiffe, mais je ne suis pas sûr que ce soit le genre de personnes avec qui je traîne.”

Jake Angeli s’est présenté au Capitole torse nu, vêtu d’une peau de bête, le visage maquillé aux couleurs du drapeau américain. Il est un membre influent de la mouvance conspirationniste QAnon.