Les Belges sont de moins en moins motivés à suivre les mesures

La motivation des Belges face aux mesures liées à la pandémie de coronavirus s’effrite, selon le baromètre de motivation de l’UGent.

Elle chute à 41% cette semaine, alors qu’elle se situait entre 50 et 65% durant le deuxième confinement. Dans le même temps, les sentiments de découragement et de frustration augmentent. La situation devient compliquée sur le plan psychologique. La joie de vivre et la vitalité de la population sont au plus bas depuis le début des mesures, tandis que l’anxiété est plus élevée que jamais.

Les personnes interrogées souffrent du manque de perspective quant à l’évolution de la situation.

Les répondants sont en faveur d’un plan clair, décrivant ce qui se passerait concrètement si les chiffres augmentaient ou quels assouplissements sont précisément prévus en cas de baisse des indicateurs.