Le nouveau rapport du GEMS ne laisse toujours pas de place à des assouplissements

Les experts scientifiques ont rendu leur dernier avis au gouvernement fédéral. Ils ne laissent aucune place à de possibles assouplissements, rapporte le journal De Morgen. “À court terme, peu de choses sont envisageables. Point”, voilà comment une source résume le rapport du GEMS. La question est de savoir si le Comité de concertation suivra cet avis demain.

Les experts ne voient aucune possibilité d’assouplir un certain nombre de mesures liées au coronavirus lors du Comité de concertation de demain. Selon le GEMS, rencontrer davantage de personnes à l’extérieur n’est pas encore à l’ordre du jour d’un point de vue épidémiologique. Cependant, l’espoir s’est accru ces derniers jours. Beaucoup espèrent pouvoir se réunir à plus de quatre à l’extérieur, où le risque de contamination est relativement faible.

À partir de la fin du mois mars, des groupes de 8 à 10 personnes pourraient se rencontrer à l’extérieur, mais cela dépendra de l’évolution de l’épidémie.

L’incertitude quant à l’impact du variant britannique explique pourquoi les experts ne peuvent offrir que peu de perspectives, selon De Morgen. Le rapport propose un échelonnement, mais sans calendrier précis. C’est le Comité de concertation qui prendra la décision finale concernant un éventuel assouplissement.

Crédit photo: Matthieu Golinvaux