Le commissaire au Plan propose d’ouvrir les magasins 7 sur 7

Les commerces ouverts 7 jours sur 7 en Belgique ? Pour Philippe Donnay, commissaire au Plan, il faut l’envisager.

Dans La Libre Belgique ce matin, il évoque la situation du pays et les pistes pour la relance économique avec entre autres, cette possibilité d’ouvrir les commerces le dimanche, donc 7 jours sur 7. Selon lui, il faut trouver dans le droit social des mécanismes qui permettent de protéger les travailleurs pour qu’ils ne soient pas des esclaves du travail dominical.

Quelle est la règlementation ?

Justement, en matière de travail dominical, la loi belge distingue deux dérogations : les dérogations totales et les dérogations partielles, Les premières autorisent le travail tous les dimanches de l’année, les secondes le limitent à un certain nombre. En effet, plusieurs secteurs peuvent déroger au travail dominical toute l’année en vertu de la nature de leur activité. C’est le cas, par exemple, des secteurs du tourisme ou de la santé. La flexibilité de la loi offre également la possibilité aux commerçants d’ouvrir le dimanche. Dans certains types de commerce de détail, les salariés peuvent travailler le dimanche toute la journée. Les boucheries, boulangeries ou les magasins d’alimentation ayant moins de 5 salariés sont concernés par cette dérogation.

Pour les autres commerces de détail qui ne peuvent bénéficier de cette dérogation, il existe plusieurs possibilités. En effet, ils peuvent faire travailler leurs salariés 3 dimanches par an, auxquels il est possible d’ajouter trois dimanches supplémentaires par l’intermédiaire d’une convention collective. Dans les zones touristiques les commerces sont autorisés à faire travailler les salariés dans une limite de 39 dimanches.