La conduite pourrait être interdite d’ici à 2050

Selon IDTechEx, une société spécialisée dans la veille technologique, la conduite autonome va être tellement répandue d’ici  que l’on pourrait bien envisager l’interdiction d’une conduite manuelle.

La société avance deux arguments : une conduite plus sécuritaire ainsi qu’une réduction de la pollution. Les voitures autonomes pourraient être plus sûres. Un ordinateur ne se laisse pas distraire par exemple par les éléments extérieurs, comme un smartphone par exemple ou encore des autres passagers.

En plus de cet argument, il faut aussi noter que les futurs véhicules seront capables d’échanger entre eux à l’avenir, notamment grâce au développement des réseaux comme la 5G par exemple.

La société américaine d’Elon Musk, Tesla, a déjà une longueur d’avance sur la conduite autonome. Avec son système Autopilot, l’entreprise mise sur l’avenir et permet déjà de s’affranchir des mains sur le volant pour une grande partie des situations sur la route. Selon Tesla, un véhicule de la marque qui utiliserait l’option serait actuellement 10 fois plus sûr qu’un véhicule classique.

Il ne serait pas étonnant de voir d’ici à une trentaine d’années une forte augmentation de la présence des véhicules autonomes qui iraient sillonner nos rues en toute sécurité.

Pour autant, affirmer que toutes les voitures seront des véhicules autonomes parait un peu trop optimiste. En effet, l’option de la conduite autonome sur les voitures coûte cher.

Il est donc peu probable qu’à cette échéance un gouvernement puisse interdire la conduite humaine.

Source : autoplus