Fin du couvre-feu : les Bruxellois devront tout de même rester chez eux pendant deux heures vendredi soir

C’est encore une blague belge. Ce vendredi soir, le couvre-feu national prendra fin dès samedi 8 mai à partir de minuit. Pas de soucis pour la Wallonie et la Flandre mais ce n’est pas le cas pour les Bruxellois.

Explications : contrairement à la Wallonie et la Flandre, la région bruxelloise avait décidé de fixer le début de son couvre-feu à 22 heures et celui-ci dure jusqu’au 8 mai. Concrètement, cela signifie que, vendredi soir, les habitants de Bruxelles vont devoir rentrer chez eux à 22 heures avant de pouvoir ressortir deux heures plus tard tranquillement.

Cette situation rocambolesque est dénoncée par la députée N-VA Gilles Verstraeten.  Incompréhensible. C’est une nouvelle blague belge, et même pas une bonne », a-t-elle déclaré sur la VRT. « Mon seuil de tolérance pour de telles absurdités a maintenant atteint ses limites. Expliquez-moi à quoi ça rime ».

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) répond qu’il applique « à la lettre des arrêtés ».

Pour rappel, le couvre-feu sera remplacé par une interdiction de rassemblement de plus de trois personnes entre minuit et 5 h 00 du matin, pour ce qui est des personnes qui ne sont pas d’un même foyer. Il reste permis de se rassembler avec les membres de son propre foyer.

Crédit photo: Reuters