Fin de la marge de tolérance pour les excès de vitesse : allez-vous recevoir une amende si vous roulez à du 121 km/h sur une autoroute ?

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) a annoncé que la marge de tolérance pour les excès de vitesse va disparaître. Les radars seront actifs nuit et jour.

Concrètement, si une personne roule à du 121 km/h sur une autoroute, sera-t-elle sanctionnée pour son km/h au-delà de la vitesse autorisée ? Pas forcément. Car cette marge de tolérance varie en fonction des régions. Certains parquets sont débordés et ont donc une marge plus large. À Bruxelles, par exemple, un automobiliste n’est flashé qu’à partir de 47 km/h dans une zone 30.

Par ailleurs, à côté de la marge de tolérance, il existe une marge technique, liée aux caméras. Il s’agit d’une marge qui doit corriger les problèmes techniques des appareils, car ceux-ci ont parfois des petits bugs. Celle-ci est de 6 km/h dans toutes les zones où vous pouvez rouler jusqu’à maximum 100 km/h.  Exemple, vous êtes flashé à 98 km/h par le radar sur une route à 90, la vitesse prise en compte pour déterminer si vous serez sanctionné d’une amende ou non est la vitesse « corrigée » en fonction de cette marge technique. Soit 98 km/h – 6 km/h = 92 km/h. Un excès de 2 km/h qui aurait pu être effacé des tablettes jusqu’à présent. Mais dès la fin de l’année, vous recevrez un PV pour ce dépassement de 2 km/h et vous aurez une amende de 53 € à payer.

Malgré les propos du ministre, il existera toujours une certaine marge. Mais ce n’est pas une raison pour dépasser les excès de vitesse.

Crédit photo : @D.R