De plus en plus de Belges demandent à changer de nom

©D.R.

Changer de nom est possible en Belgique. Selon les statistiques du SPF Justice, dévoilées par la DH : entre 2016 et 2020, 6 642 Belges ont demandé un changement de nom.

Les motifs des demandes sont extrêmement variés. Le changement d’un nom étranger n’est accordé qu’exceptionnellement à condition que la demande se fonde sur des motifs graves. La situation familiale peut aussi êtres prise en compte, par exemple un fils qui demande de porter le nom de sa mère. Un nom ridicule ou odieux, qui fait souvent l’objet de moqueries, peut porter préjudice, aussi. Autre exemple : lorsqu’une filiation a été modifiée par une reconnaissance de paternité ou une décision d’un tribunal. Toute demande est à introduire au “service des Changements de nom” du SPF Justice. Ce service soumet son avis et le dossier au ministre de la Justice. Celui-ci décide si l’arrêté royal accordant le changement de nom est soumis à la signature du roi. La durée de la procédure est actuellement de 6 mois à un an.

Concernant les prénoms, entre 2016 et 2018, 3 247 Belges en ont demandé d’en changer. Les motifs principaux provenaient de la confusion ou l’absence de prénoms, de confusions de genre… On retrouve ici des cas issus de République démocratique du Congo, Inde, Pakistan..

Source : DH