Aucune infection sévère rapportée chez ceux qui ont reçu leurs deux doses en Israël

Après les essais médicaux, le vaccin de Pfizer contre la Covid-19 semble également prouver son efficacité dans la pratique. Moins de 0,01% des personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer ont contracté le virus plus d’une semaine après avoir reçu la deuxième dose, a déclaré lundi un important prestataire de soins israélien.

Les résultats préliminaires partagés par l’un des quatre principaux fournisseurs de soins de santé d’Israël, le Maccabi Healthcare Services, ont montré que seules 20 personnes sur les quelque 128.600 qui ont reçu les deux doses du vaccin ont été infectées par le nouveau coronavirus, plus d’une semaine après la deuxième injection.

“Ce sont des données préliminaires, mais selon nos experts, elles sont très prometteuses”, souligne Maccabi. “Sur les 20 personnes infectées, la moitié avait des maladies chroniques sous-jacentes. Tous les patients sont passés par une forme légère de la maladie et ont présenté des symptômes tels que des maux de tête et une toux. Certains se sentaient faibles ou étaient fatigués. Personne n’a dû être hospitalisé ni n’a eu de fièvre supérieure à 38,5 degrés. La plupart ont été testés positifs après avoir été exposés à une personne atteinte d’une infection confirmée”.

Les patients infectés ont tous des profils différents – ce qui était également le cas durant les tests cliniques de Pfizer. “Nous les suivons de près pour voir si leurs symptômes restent légers et s’ils ne développent pas de complications par la suite”, poursuit le Maccabi Healthcare Services.

Plus de 2,6 millions d’Israéliens ont déjà reçu la première dose du vaccin et environ 1,2 million ont reçu les deux vaccins, sur une population d’environ 9 millions d’habitants.

Israël a signalé environ 600.000 infections au nouveau coronavirus et 4.478 décès depuis le début de la pandémie.