A Liège, une brigade de policiers est spécialisée dans le bien-être animal

La ville de Liège met en place une cellule bien-être animal au sein de la zone. Une brigade spéciale de policiers est en charge de ces dossiers Les inspecteurs interviennent sur le terrain avec le vétérinaire communal, dans le respect d’une procédure de contrôle et de saisie unique mise en place par la Ville.

Jusqu’à présent, la police pouvait accompagner le vétérinaire communal mais c’était au coup par coup, un agent ou un autre, pas nécessairement formé, aujourd’hui tout se structure.

Les inspecteurs qui font partie de cette petite cellule sont volontairesIls se sont formés à cette matière. Ils peuvent intervenir 7 j/7, 24h/24.

On est presque parti d’une page blanche“, explique Christine Defraigne, l’échevine du bien-être animal, à la RTBF. “Il y avait le code wallon du bien-être animal mais un texte sans mesures concrètes, ça ne sert à rien. On a adapté le règlement sur les sanctions administratives. Aujourd’hui, il y a cette collaboration avec la police. Concrètement, on reçoit une alerte à l’échevinat, on contacte le vétérinaire communal puis nos référents à la police. Ils vont sur place. On demande l’accord pour entrer chez la personne. Parfois, c’est une simple remise sur rails, des conseils, parfois la situation est grave et alors on revient vers nous et le bourgmestre pour une ordonnance de saisie. Le propriétaire a la possibilité de réagir, d’être entendu par le bourgmestre. Selon les situations, la saisie est confirmée ou non. Pour les cas les plus graves, le PV est transmis au magistrat spécialisé au Parquet”, détaille l’échevine.

Crédit photo:  L. L.